? Je m’engage! ? – L’APAME lance un appel pour améliorer les pratiques en santé mentale

Drummondville, le 3 octobre 2016 – C’est avec le thème de l’engagement que l’APAME, l’Association des Parents et Amis du Malade émotionnel du Centre du Québec, se fera entendre lors de la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales qui se déroule jusqu’au 8 octobre prochain. Cette année, l’organisme de Drummondville invite les personnes atteintes de maladie mentale, leurs familles et les intervenants à poser un geste symbolique : à s’engager à améliorer leurs modes de communication pour favoriser le rétablissement de la personne atteinte.

La communication : des pas importants ont été franchis, d’autres restent à faire
Au cours des dernières années, tant les professionnels de la santé mentale que les gestionnaires du réseau véhiculent l’importance de la bonne communication en lien avec le rétablissement des personnes atteintes de maladie mentale. Les familles qui soutiennent un proche ont été à même de constater les progrès significatifs qui ont été effectués dans le réseau de la santé. Toutefois, beaucoup de familles rencontrent encore des emb?ches. Actuellement, la notion de confidentialité empêche l’équipe traitante de divulguer certaines informations concernant le patient à sa famille.

Un sondage provincial effectué par le réseau Avant de craquer auprès de 302 familles dresse un nouveau portrait sur la transmission et le partage des informations entre la famille et l’équipe traitante :

? 54% des membres de l’entourage considèrent avoir une bonne relation avec l’équipe de soins de leur proche.
? 50% des répondants se sentent écoutés par les professionnels.
? 64% des répondants croient qu’un changement d’attitude et de pratiques est nécessaire pour mieux soutenir la personne atteinte.

? Nous tenons aujourd’hui à remercier les professionnels de la santé de notre région d’avoir su améliorer leurs pratiques au cours des dernières années, compte tenu de la lourde charge de travail auxquels ils font face au quotidien. Les familles, qui sont aux premières loges, peuvent en témoigner : c’est en misant sur la communication que nous pouvons contribuer au rétablissement de la personne atteinte d’un problème de santé mentale et mieux la soutenir. Toutefois, encore beaucoup de travail reste à faire pour sensibiliser les professionnels du réseau de la santé sur l’importance d’écouter et de mieux communiquer avec les familles. Durant cette semaine de sensibilisation, nous invitons tous les acteurs impliqués à s’engager pour améliorer leurs modes de communication ?, a déclaré madame Karine Leroux, directrice générale de l’APAME.

? Je m’engage ! ? : devenez un agent de changement
Pour favoriser des rapports égalitaires entre tous et pour soutenir le changement des pratiques en santé mentale, l’APAME se joint au réseau Avant de craquer en invitant les personnes atteintes, les intervenants et les membres de l’entourage à signer la ? Déclaration d’engagement pour l’amélioration des pratiques en santé mentale ? au www.avantdecraquer.com.

? Communiquer, ?a fait une réelle différence en santé mentale. Si tous les acteurs s’engagent à devenir des agents de changement en améliorant leurs modes de communication, tant sur une base individuelle que corporative, tous en sortiront gagnants, à commencer par la personne atteinte de maladie mentale qui re?oit de l’aide ?, a conclu madame Leroux.

à propos de l’APAME
La mission de l’APAME est d’offrir un soutien aux membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale en offrant une gamme de services diversifiés : rencontres individuelles, activités d’information et de formation, groupes d’entraide et mesures de répit‐dépannage. Forte de son expertise unique dans la région de la MRC-Drummond, l’APAME demeure le seul organisme d’aide exclusivement destiné aux membres de l’entourage en maladie mentale. Par son entremise, elle répond à plus de 225 demandes d’aide annuellement.

-30-

三分钟免费观看视频-永久免费在线福利视频